Dans une attaque au couteau, le but c'est d'abord de survivre !

Dans une attaque au couteau, le but c'est d'abord de survivre !

Une défense contre une agression au couteau efficace et réaliste ne peut avoir de toute façon qu’un unique but, la survie.
Il est encore et toujours étonnant qu’après des siècles d’études, de grandes écoles en Russie ou en Italie ne se soient consacrés qu’à la défense contre couteau et qu’après des milliers d’heures d’observations de milliers de cas de figure, documentés en vidéosurveillance, il soit encore possible de penser que des « techniques » spécial couteau soient utiles et utilisables dans la vie courante.  
Le type d’attaque au couteau
Il faut succinctement, mais obligatoirement détailler quels sont les différents types d'attaques au couteau avant de pouvoir aborder le sujet d’une défense contre celui-ci. Elle peut se caractériser sous trois formes :
- l’embuscade
- la menace
- l’attaque

L’embuscade. « Action de se cacher pour observer sans être vu » (1). Le temps de réaction étant éliminé par la méthode, ce genre d’agression est tout simplement imparable. Tout du moins pour les premiers coups. Concernant la survie ou le temps de survie, il ne reste plus qu’à savoir sur quelle partie du corps ils vont être donnés. (attaque embuscade)

Sur l’embuscade de la vidéo ci-dessus, il aura suffi de 3 secondes pour infliger 3 coups de couteau envers deux individus différents.

La menace. Le cadre de la menace est le plus « simple ». L’agresseur « veut » quelque chose. Simple, car il s’agit toujours d’une embuscade. Il n’y a pas à réfléchir une seule seconde, il faut donner. L’agresseur « veut » majoritairement « obtenir quelque chose » en utilisant la peur. De surcroît rapidement. Tous les utilisateurs d’un couteau à des fins de vols n’ont pas forcément un sang-froid à toute épreuve et peuvent également aussi être très stressés. Tenter de résister ou refuser d’obtempérer à une distance proche d’une lame, peut faire partir le coup.

L’attaque. C’est dans cette partie-là qu’il y a le plus de choses à détailler, à apprendre et à s’entraîner. Le type d’attaque subit dans la vidéo ci-dessous est un grand classique qui résume et généralise un grand nombre de thèmes. Il faut procéder à plusieurs visionnages avant de tous pouvoir analyser.

Tactiques de survie contre une attaque

Procédez à un premier visionnage du film suivant complet avant de lire les commentaires.

Au cours du deuxième visionnage, suivez nos conseils en faisant attention aux points suivants:

- Au départ, il s’agit d’une embuscade. L’agresseur (veste sombre) arrive vers l’agressé (chemise bleue) par le haut à gauche de l’écran. Il s’ensuit un échange très court, l’arme est sortie (avec tenue type "pic à glace") et l’agresseur comme toujours, avance sans hésitation grâce au pouvoir psychologique que lui donne l’arme)
- L’agressé a eu, contrairement à la majorité des individus la possibilité à la fois physiologique et psychologique de ne pas s’écrouler de peur et de tomber au sol 
- (secondes 0:19 à 0:21) Et il n’aura fallu que 2 secondes pour que la dizaine d’individus présents sur le trottoir s'éparpillent dans tous les sens et laissent la place à l’agressé pour fuir
- L’agressé va commettre une « erreur » commune. À trois reprises il sera en possession d’objets (tabouret et grand bâton) qui lui aurait permis de conserver une distance entre la lame et lui ;
- Au lieu de le conserver, dans la panique, il va se débarrasser tout de suite du tabouret et le lancer
- Après s’être réfugié à l’intérieur pour se munir d’un bâton et voyant son agresseur prendre ses distances (inversion du pouvoir de l’arme). Au lieu d’attendre et de se défendre, il décide de passer lui même à l'offensive  (secondes 0:33)
- Bien mal lui en à pris, car à cause du stress et de l’effet tunnel, il rate son coup et ne voit pas arriver une personne sur son côté gauche (secondes 0:38), qui semble t’il, est un allié de l’agresseur
- (secondes 0:46) Il réapparaît désarmé et repasse à côté du tabouret. Il va de nouveau le lancer (comportement récurrent.) Au lieu de le garder en opposition,
- (secondes 0:52) il finit par tomber et se fait poignarder au sol ;
- (secondes 0:58) fin évidente.
- La durée approximative de l’agression aura été de 39 secondes.

Trois tactiques de survie

Le couteau est « l'arme du mouvement ». Il ne disparaîtra jamais, car il est enraciné dans l'histoire des hommes. Il est le prolongement et l'extension du bras qui augmente avec un pourcentage très élevé, la capacité à provoquer des dégâts physiques considérables, de manière globale et sans ciblage particulier.

Avant tout, c'est un outil séculaire de survie, le compagnon des hommes et femmes de tout temps et en tous lieux. il faut bien sûr « Privilégier la survie avant tout » ? Mais il serait bien sûr beaucoup plus profitable de privilégier d'abord la prévention qui permet d'anticiper, de s'adapter et de conserver «cette distance » vitale qui rend l'attaque inopérante. 
En situation conflictuelle le couteau peut surgir n'importe quand.
Les techniques de combat au couteau en corps-à-corps ne sont destinées qu'au cinéma.
Le corps-à-corps, par exemple en Tolpar ( technique russe de défense contre les armes blanches) se nomme, la zone " de perte de contrôle".
Fermez le ban.
La pratique et l'entraînement à l'escrime au couteau fait par contre indubitablement partie de cette prévention.
Par l'apprentissage des trajectoires, de la vitesse et du mouvement.

S’il fallait retenir « simplement » trois tactiques de survie dont deux bonnes et une... mauvaise :

- Conserver sa distance ;
- Rester tout le temps en mouvement ;
- Tomber au sol ….et c’est la mort assurée.
Bien sûr dans toutes ces occasions, le port de vêtements adaptés peut s'avérer être une aide essentielle qui vous permettra de gagner un temps crucial sur une attaque qui ne dure généralement jamais longtemps, n'hésitez pas à en discuter ou à vous informer en posant vos questions à info@kamouflages.com 

Sources

(1) P. ext. Action de se cacher pour observer sans être vu; cachette. Le père, (...) un ancien garçon d'amphithéâtre, (...) s'était caché dans l'ambulance (...), puis enfin avait bondi de son embuscade (Goncourt, Journal,1871, p. 785). https://www.cnrtl.fr/definition/embuscade
" LG : Les textes signés LG présents sur ce site appartiennent exclusivement à l'auteur (www.kragma.org) aux termes des articles L111-1 et L112-1 du code de la propriété intellectuelle. Toute reproduction, diffusion publique, usage commercial sont par conséquent interdit sans autorisation du titulaire des droits. "

--
Ce message et toutes les pièces jointes sont confidentiels et établis à l'intention exclusive de son ou ses destinataires. Si vous avez reçu ce message par erreur, merci d'en avertir immédiatement l'émetteur et de détruire le message. Toute modification, édition, utilisation ou diffusion non autorisée est interdite. L'émetteur décline toute responsabilité au titre de ce message s'il a été modifié, déformé, falsifié, infecté par un virus ou encore édité ou diffusé sans autorisation.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés